Les actifs Européens et l’or, très prisés par la BCE

La Banque Centrale Européenne vient de lancer un vaste programme d’achats d’obligations souveraines de la zone euro en vue d’une relance économique. Autrement dit, la BCE a l’intention de redresser l’inflation et la croissance par le biais de ce programme. En conséquence, les investisseurs ont anticipé les fonds d’actions obligataires européens et les fonds spécialisés sur l’or. Il s’agit d’une étude hebdomadaire du Bank of America Merill Lynch sur les flux de collecte des grandes sociétés de gestion internationales.

Un programme d’achat d’actifs à raison de 60 milliards d’euros par mois

Ainsi, les actifs européens ont enregistré une collecte nette de 3 milliards de dollars jusqu’au 21 janvier, d’après les données EPFR mentionnés dans cette étude, bien avant que la BCE annonce son programme d’achat d’actifs d’au moins 60 milliards d’euros par mois jusqu’au mois de septembre 2016. Par ailleurs, les fonds obligataires européens ont recueilli sur la même période, plus de 650 millions de dollars avec les attentes de poursuite de la baisse des rendements ainsi que les achats programmées de la BCE.

709676-draghi

Quant aux fonds spécialisés sur l’or et les fonds indexés, la collecte nette enregistrée s’avère la plus importe depuis le quatrième trimestre 2011. Afin d’anticiper une relance de l’inflation, les banques centrales continuent d’injecter massivement des liquidités. Pourtant, ces programmes s’avèrent décevants jusqu’à présent.

Depuis le début de l’année, les fonds actions sont en retraits à l’échelle planétaire. En revanche, les fonds obligataires bénéficient davantage dans le cadre de la désinflation au point d’engranger ; 6,5 milliards de souscriptions. Il en est de même pour les fonds monétaires qui ont bénéficié de 18 milliards d’entrées nettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *