Le cours de l’or à son plus instable niveau

Influencé par divers facteurs économiques et politiques, le cours de l’or ne cesse de monter de descendre.

Mais durant le mois de juillet  à août, le cours de l’once d’or n’a cessé de grimper pour atteindre un sommet  de 1 300 dollars.

La raison de cette hausse est liée à des spéculations relatives aux tensions entre la Syrie et les pays occidentaux.

L’or, considéré comme une valeur refuge

Après quelques mois d’effondrement, le cours de l’or reprend du poil de la bête et effectue une ascension fulgurante. Des analystes financiers estiment que cette hausse est due par la baisse du cours du dollar et un relâchement des taux d’intérêts relatifs aux bons du trésor américain. Avec la dépréciation du billet vert, les investisseurs préfèrent se tourner vers le métal jaune, qu’ils considèrent comme une valeur refuge contre l’effondrement monétaire actuel.

L’influence géopolitique

La situation est assez délicate quant à la Syrie, car elle est accusée d’avoir entamé une attaque chimique meurtrière. Face à cela, les pays occidentaux, avec les Etats-Unis à leur tête, projettent de faire une action militaire sur le territoire syrien. Les spéculations sur une attaque d’envergure ont également eu des impacts sur le cours de l’or. En effet, les cours de celui-ci s’est enflammé avec un prix de 1 433,83 dollars, et bon nombre d’investisseurs continuent à augmenter les demandes. Mais l’attaque sur la Syrie a été annulée suite à toutes sortes de complications, et le cours de l’once devrait ressentir une légère baisse.

Fotolia_13433772_XS

Une baisse imminente des cours ?

Après deux mois de progression, l’or rencontre une baisse des cours avec 1 292 dollars. Un niveau assez bas qui résulte de la décision radicale de la Réserve Fédérale américaine ou Fed. En effet, la Fed a annoncé, quelques jours plutôt, qu’elle allait se retirer du programme d’assouplissement en 2014.

C’est une situation fâcheuse qui peut altérer la progression des cours de l’once d’or. Mais la Fed crée la surprise en maintenant ses rachats d’actifs pour soutenir l’économie américaine. Le cours de l’once augmentera-t-il de nouveau après ce revirement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *